20, allée de la danse #2, Parfaite… ou presque, Elizabeth Barféty

20, allée de la danse #2, Parfaite… ou presque, Elizabeth Barféty

51sajtplgclL’histoire

Pour tous ses amis, Constance est un modèle de perfection et de sérieux. Elle n’en parle pas, mais elle ne s’accorde pas le droit à l’erreur. Alors quand on lui confie un rôle important dans la démonstration de l’école à l’opéra Garnier, Constance se met une pression infernale. Le jour du spectacle, le pire se produit : elle est prise d’une crise d’angoisse incontrôlable qui l’oblige à quitter la scène ! Comment dépasser cet échec ? C’est Mila, une élève de 3e division passionnée de danse contemporaine, qui va l’aider à lâcher prise. Grâce à cette rencontre, le plaisir de danser reviendra… Et, avec lui, l’envie de s’ouvrir aux autres et à ses propres émotions.

Mon avis

Ce deuxième tome s’inscrit dans la lignée du premier, Amies et Rivales, un très joli roman dont je vous ai parlé avec enthousiasme il y a quelques semaines. Après Maïna et sa trop grande gentillesse, Parfaite… ou presque nous raconte l’histoire de Constance, une jeune danseuse extrêmement perfectionniste et stressée, dont la vie va basculer suite à une belle crise d’angoisse.

Bien évidemment, on reste dans une saga toute douce et mignonne, 20, allée de la danse étant adressée aux 9-12 ans, mais le livre aborde quand même des thématiques qui peuvent parler à chacun d’entre nous. Avec Constance, on se retrouve aux côtés de la petite fille modèle qui, suite à un malheureux accident de parcours, va perdre pied et glisser sur la mauvaise pente. Une rébellion quand même très canalisée et qui va se résoudre en beauté !

J’ai trouvé ce nouvel opus aussi charmant que le premier, mais peut-être un peu plus “adulte” avec notamment l’introduction du fameux concept du lâcher-prise. Perdue et désemparée, Constance va comprendre qu’il lui faut apprendre à gérer ses émotions et à les exprimer différemment, et la façon dont tout cela est amené est vraiment intéressante.

En effet, l’univers strict et codifié de l’opéra prend du relief en se confrontant à celui plus “animal” et expressif de la danse contemporaine, grâce à laquelle Constance va pouvoir enfin s’épanouir. Vous l’aurez compris, Parfaite… ou presque me donne bien évidemment envie de découvrir le reste de la saga !

Ma note : 4/5

 

20 allée de danse, tome 2, Parfaite… ou presque, d’Elizabeth Barféty, Nathan, 160 pages, 9,95 €.

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wordpress snowstorm powered by nksnow