A pas feutrés, Nadine Grandeau

a pas feutrés

Elle, c’est Léa, la cinquantaine triste. Cela fait deux ans qu’elle survit à la mort de l’homme de sa vie, emporté par la maladie, “dévoré par le crabe”. Heureusement, elle a deux amies, Léonie, une artiste qui fabrique des bijoux, et Démonette, une chatte noire qui lui tient compagnie, et pour qui elle éprouve une tendresse dépourvue de mièvrerie.

Entre passé et présent

Elle se raccroche à son travail, la création d’accessoires en feutre qu’elle vend sur Internet. Entre la vie et la mort, entre le passé et le présent, Léa aime la laine au charme intemporel, mais s’inscrit sur Meetic, dans une tentative bien cadrée de trouver un compagnon. Elle accordera 6 rendez-vous, pas un de plus…

Un univers feutré

Ce roman publié aux Editions Unicité se distingue par ses illustrations de la chatte Démonette, qui invitent le lecteur dans un univers feutré, soyeux, féminin. Et qui reflètent parfaitement le style de l’auteur, poétique et délicat. Nadine Grandeau pose des mots sur tous les maux : l’absence, la solitude, la souffrance, les idées suicidaires… mais dans un monde de douceur, un cocon qui sert d’atelier, lieu de toutes les créations et de tous les rêves, perdus ou retrouvés.

Des rencontres vitales

Dans cette atmosphère au charme suranné, où les références littéraires, philosophiques et mythologiques vont bon train, Léa reste une femme de son temps, qui vend ses créations sur le web, s’inscrit à des sites de rencontre, et chatte avec des inconnus… Ces hommes sans nom, parfois sans visage, souvent sans avenir commun, vont lui permettre de trouver sa place, d’explorer ses fragilités et de mettre à jour ses propres désirs.

Alors qu’elle travaille la matière, Léa effectue sans le savoir un travail sur elle-même. Une bien jolie histoire, même s’il semble un peu naïf de croire que chaque rencontre soit aussi porteuse et pleine de sens…

 

A pas feutrés, de Nadine Grandeau, Editions Unicité, 99 pages, 16 €.

Vous aimerez peut-être...

Laissez un commentaire

Catégorie Contemporain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *