Another story of bad boys, Mathilde Aloha

Another story of bad boys, Mathilde Aloha

asobbL’histoire

Liliana Wilson ne pensait pas qu’en intégrant la célèbre université de Los Angeles pour étudier le journalisme, sa vie allait autant changer.
L’absence de sa meilleure amie Rosie, plongée dans un coma dont elle ne se réveillera peut-être jamais, la faisait bien trop souffrir. Accablée par le chagrin et une forte culpabilité, elle avait décidé de prendre des distances avec son passé. Mais c’était sans compter sur le retour du dangereux Jace…
Elle voyait son avenir déjà tout tracé : obtenir d’ici quelques années son diplôme, puis parcourir le monde. Mais sa rencontre avec ses nouveaux colocataires, Evan et Cameron, vient bouleverser ses plans. Si le premier est le frère protecteur qu’elle n’a jamais eu, le second, non seulement méfiant et froid, se montre particulièrement infect à son égard.
Lorsqu’elle découvre que ces deux-là, pourtant amis, rentrent régulièrement couverts de bleus et de blessures, elle s’interroge : jalousies masculines ? Sombre histoire de bad boys ? Que faire alors que la jeune femme se sent irrémédiablement attirée par l’un des deux, elle qui s’était pourtant jurée de faire passer son cœur bien après ses études ? Entre l’amour interdit qu’elle ressent et son passé qui la rattrape, Liliana en aura-t-elle jamais fini avec les drames de la vie ?

Mon avis

Un pitch qui n’est pas sans rappeler celui de la saga After d’Anna Todd, une couverture contemporaine et très colorée à la DIMILY… Bon, vous voyez où je veux en venir ? Another story of bad boys nous raconte l’histoire d’amour compliquée (doux euphémisme !) entre Lili et Cameron, passés maîtres dans l’art du “fuis-moi je te suis…” et du jeu du chat et de la souris.

Je dois dire que j’ai été agréablement surprise par ce roman, que j’ai trouvé très addictif – ce qui n’avait pas du tout été le cas pour After dont j’ai abandonné la lecture après le premier tome. Le style de Mathilde Aloha est moderne et visuel. Quand elle nous raconte le quotidien à L.A., on s’y croirait ! Et puis ses personnages sont plutôt sympathiques, même si Lili et Cameron sont parfois “tête-à-claques” chacun dans son genre.

Le fait que l’intrigue n’avance pas beaucoup et les quelques petits défauts du roman ne m’ont pas dérangée plus que ça… au début. Car à partir de la 300ème page, et voyant qu’il m’en restait tout autant à lire, je me suis lassée. J’ai notamment eu un gros problème avec les répétitions : certains mots apparaissent deux ou trois fois dans le même paragraphe. Pire, certaines scènes se retrouvent à plusieurs reprises dans le roman, donnant l’impression de tourner en rond.

Ces répétitions et l’ajout du point de vue de Cameron qui n’était pas nécessaire à mon avis, font que ce roman tire en longueur et manque de rythme. Je trouve ça vraiment dommage car Another story of bad boys est une romance très agréable à lire, mais elle aurait vraiment gagné à subir quelques coupes.

Je sais bien que le texte initial est paru sur Wattpad qui se prête bien à ce genre de rythme mais il aurait peut-être fallu l’adapter davantage aux attentes des lecteurs “traditionnels” qui enchainent les chapitres au lieu de les lire par-ci par-là, au gré des publications sur le site communautaire.

Au final, je suis plutôt mitigée mais surtout, je suis déçue d’être déçue alors que cette lecture était vraiment bien partie pour moi ! En tout cas une chose est sûre : Mathilde Aloha est une jeune auteure à suivre 😀

Ma note : 3/5

 

Another story of bad boys de Mathilde Aloha, paru chez Hachette Romans, 600 pages, 18 €.

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wordpress snowstorm powered by nksnow