Cette Obscure Clarté, Estelle Laure

Cette Obscure Clarté, Estelle Laure

cette-obscure-clarteL’histoire

Mon père est à l’asile. Ma mère a pris des vacances à durée indéterminée. Si on apprend qu’elle nous a laissées seules, Wren et moi, on va nous séparer.

Après le lycée, il reste le frigo à remplir, les factures à payer, la maison qui tombe en ruines, nos voisins à gérer… Heureusement, deux personnes connaissent notre secret : ma meilleure amie Eden, et Digby, son frère jumeau merveilleusement parfait – et parfaitement casé.

Certains jours, j’ai l’impression que je ne vais pas y arriver. Alors quand, en rentrant du boulot, je trouve le frigo qui déborde ou des muffins encore fumants au pied de l’escalier, je ne peux m’empêcher de me demander : est-ce qu’on cherche à nous empoisonner ? Ou bien, même au cœur des ténèbres, est-ce que l’espoir ne pourrait pas briller ?

Mon avis

Cette Obscure Clarté est un roman qui m’a beaucoup plu, même si je ne m’attendais pas à ce que l’histoire se déroule ainsi, ou du moins que l’auteure choisisse de prendre cette direction. J’attendais plus de ces interventions inattendues, de cette aide qui arrive “comme par magie” à de rares occasions finalement.

J’ai néanmoins apprécié le ton mordant et sans concession d’une héroïne lucide et battante, qui ne manque pas d’humour en dépit d’une situation familiale plus que délicate à gérer. J’ai été en colère une bonne partie du livre, en lisant ce que ressentaient Lucille et sa petite sœur Wren, face à l’abandon de leur mère.

La vie de Lucille est bien compliquée pour une jeune femme d’à peine 17 ans, une ado qui prend en charge le rôle de ses deux parents, tout en menant une vie de lycéenne presque comme les autres. Son amitié avec Eden et son amour pour Digby viennent à la fois faciliter et compliquer son quotidien mais chaque étape lui permet de se construire et d’apprendre.

J’ai aimé le côté réaliste de cette histoire et l’auteure a eu l’intelligence de ne pas choisir la facilité d’un bon gros happy end bien sucré. La fin est ouverte et en cela reflète la réalité de la vie : rien n’est tout blanc ni tout noir, et ce qui importe est notre façon de réagir aux événements. Une belle leçon à retenir !

Ma note : 4/5

 

Cette obscure clarté d’Estelle Laure, Hachette Romans, 300 pages, 17 €.

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wordpress snowstorm powered by nksnow