Interview de Marie Vareille, une jeune romancière qui va vous faire aimer la chick-lit !

Interview de Marie Vareille, une jeune romancière qui va vous faire aimer la chick-lit !

A l’origine du blog Fan de chick-lit, Marie Vareille est aussi l’auteure de deux romans très girly, le savoureux “Ma vie, mon ex et autres calamités” paru chez City Éditions, et “Je peux très bien me passer de toi”, qui sortira au moins de juin aux Éditions Charleston. Aussi adorable en vrai que sur les réseaux, Marie a eu la gentillesse de répondre à mes questions ! 

– Tu es passionnée par les livres et la lecture depuis toute petite, mais comment es-tu arrivée à l’écriture ?
En lisant justement ! J’adore les histoires, depuis toujours. À force de lire des histoires (et d’en inventer dans ma tête), il y a un moment où j’ai eu envie de les mettre sur le papier, de les “voir en vrai”. Au départ, ce n’est pas quelque chose que j’ai réfléchi ou conceptualisé, je me suis mise à écrire assez naturellement, des pensées, un journal, des poésies… J’étais encore très jeune. Prendre la décision d’écrire un roman est un peu différent, ça ne se fait pas naturellement. C’est un projet qui se décide et c’est un travail de longue haleine. Je crois que j’ai eu envie de voir si j’étais capable d’aller au bout. Moi qui aimais tellement les livres, il n’y avait pas plus bel objectif à atteindre que le projet d’en créer un…

 

– Qu’est-ce qui te plait particulièrement dans la chick-lit et les love stories en général ?
Je suis une romantique, une vraie 🙂 J’aime les histoires d’amour, c’est vrai, mais ce que j’aime particulièrement dans la chick-lit, c’est l’humour, la comédie. La chick-lit ne se prend jamais au sérieux, c’est du pur divertissement. Pour moi, c’est l’équivalent littéraire des comédies romantiques comme Coup de foudre à Notting Hill : une histoire certes romantique, mais surtout pleine d’humour et de rebondissements qui vous font sortir de la salle avec un grand sourire sur les lèvres.

 

– Comment t’est venue l’idée de Ma vie, mon ex et autres calamités ?
Je me suis fait larguer, et assez salement. Et je me suis dit, “la vie est vraiment pourrie, je vais écrire un conte de fées pour remonter le moral des filles qui en ont besoin”. Et puis, j’aime bien les histoires de changement de vie, les gens qui perdent tout et qui se relèvent, j’aime l’idée que les tuiles peuvent devenir des opportunités, que la vie est dure, mais que le bonheur n’est pas loin. Et finalement, c’est à moi qu’écrire a remonté le moral, comme quoi…

 

– Tu écris actuellement le scénario de ce livre. Qui ferait partie de ton casting idéal ?
Oh c’est dur, comme question ! Si j’avais vraiment tous les droits (et des moyens Hollywoodiens), Juliette serait du genre Géraldine Nakache ou Drew Barrymore, Mark serait Patrick Dempsey en plus jeune ou Josh Hartnett peut-être. Mais je n’aime pas trop l’idée de donner un visage d’acteur à mes personnages, dans ma tête ils ne ressemblent qu’à eux !

 

– Lequel de tes personnages (Juliette, Chloé, Constance – ou autre) te ressemble le plus ? Et pourquoi !
Tous les gens qui ont lu Je peux très bien me passer de toi me posent cette question ! Je ressemble peu à Juliette de Ma vie mon ex et autres calamités, si ce n’est que je fais des gaffes et que je suis un peu gourdasse parfois, mais j’adore voyager et je n’ai pas peur de prendre des risques, contrairement à elle. Constance et Chloé ont toutes les deux des traits de mon caractère, voire des passages de leurs histoires très proches de ma vie – comme Chloé, j’ai lâché un beau jour mon boulot pour partir un an écrire un roman en pleine campagne, comme Constance, je suis une incorrigible romantique et j’ai été très longtemps célibataire entourée de gens en couple – pourtant ce sont bien des personnages inventés et aucune d’elles n’est vraiment moi.

 

– Peux-tu nous dévoiler tes “secrets” d’écrivain ? Ta méthode, des rituels peut-être, ce qui t’inspire…
Il n’y a qu’un secret : travailler. C’est très dur et très long d’écrire un livre. J’écris des livres qui se lisent en trois heures pour un lecteur moyen et à moi, l’écriture me prend un an ! Le quotidien m’inspire, mais si j’attendais d’avoir l’inspiration pour écrire, je n’aurais jamais rien publié. Mon seul “truc”, c’est décrire tous les jours du lundi au vendredi, quoiqu’il arrive. J’essaye de lire beaucoup, pour apprendre à construire des histoires, rendre mes personnages crédibles, développer mon imaginaire, mais je n’ai aucun rite particulier, si ce n’est d’éteindre mon téléphone portable pendant que j’écris.

 

– Qui sont les auteurs que tu admires et les romans que tu aurais aimé écrire ?
J’aurais aimé écrire Les Apparences de Gillian Flynn ou La vérité sur l’affaire Harry Quebert de Joël Dicker. En fait, je suis très impressionnée par le soin apporté dans la construction de ce type de thrillers ou de romans policiers. J’aimerais bien m’y essayer un jour. Il y a beaucoup d’auteurs que j’admire, pour des raisons très variées. Je considère Les Misérables comme le plus beau roman jamais écrit, mais j’admire Helen Fielding et Sophie Kinsella pour leur sens de l’humour ou J.K. Rowling pour l’extraordinaire univers qu’elle a réussi à créer dans Harry Potter.

 

– Quelle est ta dernière lecture coup de cœur ?
Fleurs Sauvages de Kimberley Freeman. C’est une magnifique histoire, pleine de rebondissements, avec des personnages et des paysages extraordinaires.

 

– Que choisirais-tu : un thé avec Mark Darcy ou un mojito avec Ryan Gosling ? Ou l’inverse ? 
Sans hésiter : Mojito avec Ryan Gosling (c’est mon côté Chloé).

 

– Un petit mot (ou même 2/3 révélations) sur Je peux très bien me parler de toi, ton prochain roman ? 🙂
C’est l’histoire de deux filles que tout oppose et qui deviennent copines malgré tout. À cause d’un pari un peu idiot, elles décident de changer radicalement de vie. J’ai beaucoup d’admiration pour les gens qui ont le courage de comprendre que quelque chose ne va pas dans leur vie et se battent pour obtenir ce qu’ils veulent au lieu d’attendre en se plaignant que tout leur tombe du ciel. Je peux très bien me passer de toi, ce n’est pas uniquement une histoire d’amour, c’est une histoire d’amitié et c’est surtout l’histoire de deux femmes courageuses qui, chacune à leur manière, vont faire ce qu’il faut pour trouver leur bonheur.
Vous aimerez peut-être...

4 Replies to “Interview de Marie Vareille, une jeune romancière qui va vous faire aimer la chick-lit !”

    1. Je ne peux que t’encourager à découvrir son livre, une petite bulle de douceur pour s’évader 😉
      Bonne semaine mon fondant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wordpress snowstorm powered by nksnow