Le Café Chat, Melissa Daley

le café chatL’histoire

Lorsque Molly, jolie petite chatte à rayures, perd sa maîtresse bien-aimée, son monde s’écroule. Pour ne rien arranger, Molly est placée chez un homme qui possède trois chiens. Pour ne pas finir entre les pattes des cabots enragés, elle n’a pas d’autre choix que de s’enfuir.
Mais la vie de chat errant, ce n’est pas vraiment sa tasse de thé. Elle trouve enfin refuge dans le café de la sympathique Debbie. La jeune femme est un cœur blessé auquel la vie n’a pas fait de cadeaux. Nouvelle arrivante dans le quartier, avec une fille malade à élever seule, Debbie a bien du mal à s’intégrer.
D’autant qu’une vieille mégère, qui rôde autour du café, est bien déterminée à se débarrasser des nouveaux arrivants… Ensemble, Molly et Debbie vont devoir défendre leur « territoire » et sortir les griffes !

Mon avis

Un chat, un café, une histoire de nouveaux départs… Il ne m’en fallait pas plus pour avoir envie de découvrir Le Café Chat de Melissa Daley, un roman feel-good dont je trouve la couverture très belle. Et je n’ai pas été déçue !

Le récit est raconté par Molly, ce qui m’a un peu déstabilisée au début. Un narrateur à quatre pattes, je n’avais pas vu ça depuis mes livres d’enfant ! Une fois la surprise passée, j’ai trouvé l’idée plutôt intéressante car cela apporte un point de vue original sur une histoire finalement assez simple.

On suit donc Molly qui est la plus heureuse des chattes jusqu’à ce qu’elle soit séparée de sa maîtresse, une dame âgée placée dans une institution spécialisée. Cet événement va bouleverser sa vie, et elle va découvrir la cohabitation avec trois chiens (et leur imbécile de maître), la vie dans la rue, la recherche d’un nouveau foyer…

Sa rencontre avec Debbie va ouvrir un nouveau chapitre de son existence, puisqu’elle va devenir le chat de la maison, mais aussi du café que sa nouvelle maîtresse tente de faire tourner. Debbie est une jeune femme abimée par la vie, qui a dû mal à comprendre sa fille adolescente (et non malade, comme le dit le résumé) et qui rencontre de nombreuses difficultés depuis son arrivée à Stourton, une petite ville située dans le sud-ouest de l’Angleterre.

Heureusement, elle peut compter sur Jo, une voisine amicale qui n’a pas sa langue dans sa poche, John, le plombier sympathique (et peut-être plus si affinités), sans oublier notre Molly, qui remplit à merveille son rôle d’animal de compagnie.

C’est un roman simple, douillet, cosy, qui m’a complètement séduite quand bien même l’intrigue est minime, pleine de bons sentiments et de retournements heureux. Le Café Chat est un concentré de vie et d’amour, un petit cocon de douceur dans lequel on peut venir se réfugier après une mauvaise journée.

Ce n’est pas un coup de cœur, mais plutôt un livre-doudou, un vrai feel-good destiné aux amoureux des animaux – des chats en particulier. Je le relirai sûrement avec grand plaisir et j’ai très envie de découvrir la suite qui a la bonne idée de se dérouler pendant les fêtes de Noël !

Ma note : 5/5

 

Le Café Chat de Melissa Daley, chez City Éditions, 272 pages, 18,50 €.

Vous aimerez peut-être...

Laissez un commentaire

Catégorie Chick Lit / Romance, Contemporain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *