Positive, Paige Rawl

positive

L’histoire

Paige Rawl est une adolescente rayonnante. Pom-pom girl, footballeuse, excellente élève, tout semble lui réussir. Jusqu’au jour où elle révèle son secret à sa meilleure amie : elle est séropositive, sa mère lui a transmis le HIV. Dans les heures qui suivent, le harcèlement commence. Ses camarades laissent des mots cruels dans son casier. Ils chuchotent sur son passage. Paige ne s’est jamais sentie aussi seule. Pour la première fois, elle ne sourit plus. Cela aurait pu être la fin de son histoire. Mais cela en était le début.

Mon avis

Je ne l’ai pas beaucoup vu passer sur la blogosphère dernièrement et je le regrette sincèrement car Positive est un livre marquant, poignant, et qui fait écho aux trop nombreux cas de harcèlement (scolaire, “virtuel” ou autre) dont les adolescents sont encore victimes aujourd’hui. Il y a ceux dont on entend parler dans les médias (bien trop tard, comme en témoigne le nombre terrifiant de suicides parmi les jeunes) et il y a tout ceux qui n’osent pas en parler…

C’est pour ces derniers que Paige Rawl a décidé de raconter son histoire qui commence relativement bien. Atteinte du HIV transmise par sa maman qui ignorait être porteuse du virus, elle est bien soignée et mène une vie presque normale : elle va au collège où elle a de nombreux amis, réalise son rêve en devenant cheerleader et participe même à des concours de Miss. C’est une bonne élève, une enfant aimée par sa maman et par ses proches, une amie sur qui l’on peut compter. Mais un jour, elle se confie à sa “meilleure amie” et c’est le début de la descente aux enfers.

En raison de sa séropositivité – mais cela aurait tout aussi bien pu être autre chose, que ce soit sa couleur de peau, son orientation sexuelle ou encore une quelconque différence – Paige est harcelée par tous ceux qu’elles côtoyaient avant. Insultes, moqueries, méchancetés en tout genre… Elle va tout subir en silence, jusqu’au jour où elle va craquer et décider de quitter l’école.

Dans son témoignage, ce qui est choquant – en plus de la cruauté des jeunes – est l’attitude des adultes vers lesquels elle s’est tournée pour demander de l’aide : malgré tout ce qu’elle a vécu et dont ils ont été témoins (et pour certains, acteurs), elle a été considérée comme une “faiseuse d’histoires” et rien n’a jamais été entrepris pour mettre un terme aux brimades dont elle était victime jour après jour.

Heureusement, Paige a finalement pu s’en sortir : malgré de profonds moments de désespoir, elle a eu la chance de rencontrer les bonnes personnes au bon moment. Et elle a pu transformer son statut du victime en celui de battante, en participant activement à des campagnes d’information autour du HIV et du Sida, mais aussi à la reconnaissance du harcèlement scolaire, afin que les établissements américains soient légalement tenus de le combattre… ce qui semblerait pourtant évident, les adultes ne sont-ils pas censés protéger les enfants ??

A travers son témoignage, Paige Rawl offre une formidable leçon de vie, mais aussi d’espoir et de courage. Elle s’adresse à tous les jeunes qui sont victimes de harcèlement, mais aussi à tous ceux qui en seraient témoins. C’est un livre coup de poing/coup de cœur qu’il faut lire et partager, tout simplement.

Ma note : 5/5

 

Positive de Paige Rawl, chez Hachette Romans, collection Témoignages, 390 pages, 17 €.

Vous aimerez peut-être...

Laissez un commentaire

Catégorie Contemporain, Témoignages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *