Prodigieuses créatures, Tracy Chevalier

L’histoire

“La foudre m’a frappée toute ma vie. Mais une seule fois pour de vrai”. Dans les années 1810, à Lyme Regis, sur la côte du Dorset battue par les vents, Mary Anning découvre ses premiers fossiles et se passionne pour ces “prodigieuses créatures” dont l’existence remet en question toutes les théories sur la création du monde. Très vite, la jeune fille issue d’un milieu modeste se heurte aux préjugés de la communauté scientifique, exclusivement composée d’hommes, qui la cantonne dans un rôle de figuration. Mary Anning trouve heureusement en Elizabeth Philpot une alliée inattendue. Celte vieille fille intelligente et acerbe, fascinée par les fossiles, l’accompagne dans ses explorations. Si leur amitié se double peu à peu d’une rivalité, elle reste, face à l’hostilité générale, leur meilleure arme. Avec une finesse qui rappelle fane Austen, Tracy Chevalier raconte, dans Prodigieuses Créatures, l’histoire d’une femme qui, bravant sa condition et sa classe sociale, fait l’une des plus grandes découvertes du XIXe siècle.

Mon avis

Ce que j’aime chez Tracy Chevalier – en plus de son style remarquable qui permet de s’évader à une autre époque et à un autre lieu – c’est son aptitude à m’intéresser à des sujets qui ne m’auraient pas spécialement attirés de prime abord. Avec La jeune fille à la perle, je me suis plongée dans la vie de Vermeer et la subtilité de la peinture hollandaiseCette fois, j’ai été séduite par la découverte de la paléontologie, dont l’auteur m’a dévoilé tous les charmes.

Quelques pages m’ont suffit pour me retrouver au XIXème siècle,  sur la côte anglaise aux côtés de femmes incroyables à la recherche de fossiles, ces “prodigieuses créatures”…  L’auteur nous livre deux portraits étonnants, une amitié aussi inattendue qu’intense, un contexte historique peu en faveur des femmes, surtout quand elles viennent bouleverser le monde de la science, dominé par les hommes !

C’est un roman riche, atypique par son sujet mais passionnant par bien des aspects. Prodigieuses créatures n’est pas le premier, mais surtout pas le dernier livre de Tracy Chevalier que je lirai !

 

Du côté des challenges :

le Mois Anglais chez Lou et Lire en thème : la couleur bleue

Prodigieuses créatures, de Tracy Chevalier, Quai Voltaire, 384 pages, 23,35 €.

Vous aimerez peut-être...

6 Commentaires

Catégorie Historique

6 réponses à Prodigieuses créatures, Tracy Chevalier

  1. Je l’ai mais, je ne sais pas pourquoi, il m'”effrayait”… Je reviens sur ce sentiment. 🙂

    • Coralie

      Oui, mais Tracy Chevalier rend tous les sujets accessibles aux novices ! Avant cette lecture, je n’entendais rien aux fossiles… mais j’ai appris à les apprécier 🙂
      Et puis, si je ne me trompe pas, l’histoire de ces deux femmes est inspirée de faits réels, ce qui est toujours un plus 😉

  2. J’aimerais beaucoup découvrir ce roman !! J’avais été très déçue par “la jeune fille à la perle” mais je crois que celui-ci me plairait davantage !

    • Coralie

      J’ai adoré La jeune fille à la perle, celui-ci un tout petit peu moins, mais les histoires ne sont pas comparables… J’espère que tu aimeras !

  3. maggie

    J’ai bien aimé aussi pour l’évocation de cette vie de femme atypique. J’ai lu depuis la jeune fille à la perle mais je compte en lire d’autres…

    • Coralie

      J’ai “La dame à la licorne” dans ma PAL, mais je ne sais pas pourquoi, je n’arrive pas à m’y mettre… Pourtant je sais que j’y trouverai mon compte !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *