Tu as promis que tu vivrais pour moi, Carène Ponte

Tu as promis que tu vivrais pour moi, Carène Ponte

tu-as-promis-que-tu-vivrais-pour-moi-915720-264-432L’histoire

Quand on a trente ans, on n’est jamais préparé à perdre sa meilleure amie. C’est pourtant le drame que Molly doit affronter quand Marie est emportée par la maladie en quelques mois à peine. Juste avant de mourir, celle-ci demande à Molly de lui faire une promesse : vivre sa vie pleinement, pour elles deux. Elle y tient, alors Molly accepte.
Mais par où commencer ? Lâcher son travail de serveuse ? Rompre avec Germain? Certes, il est comptable et porte des chaussons, mais il est gentil.
Lorsque Molly reçoit quelques jours après l’enterrement un mystérieux paquet contenant douze lettres de Marie, elle comprend que son engagement va l’entraîner bien plus loin que ce qu’elle imaginait…

Mon avis

Il y a un peu plus d’un an, Carène sortait son premier roman, Un merci de trop, un petit bijou de légèreté et d’humour girly que j’avais pris grand plaisir à redécouvrir, vu que je l’avais déjà lu en version auto-éditée quelques mois plus tôt.

Connaissant le style de l’auteure et son humour, je savais que son deuxième roman me plairait, quoiqu’elle décide de faire dire ou faire à ses personnages. Mais je ne m’attendais pas à autant craquer pour Molly, l’héroïne de Tu as promis que tu vivrais pour moi qui a réussi le pari difficile de me faire passer du rire aux larmes (enfin, plutôt l’inverse…)

Avec ce récit qui rend un bel hommage à l’amitié féminine, on embarque aux côtés d’une jeune femme qui décide plus ou moins de changer de vie. Les lettres de Marie sont un prétexte pour lui faire entreprendre de nombreux changements et j’ai vraiment apprécié la façon spontanée et un peu folle dont le tout était amené.

Les personnages secondaires sont attachants et apportent tous un “petit quelque chose” en plus, de Viviane à John, sans oublier les parents de Molly ou encore le charmant Sacha, le petit frère de Marie. La plume de l’auteure est toujours aussi plaisante, mais on se rend bien compte qu’elle a gagné en maturité, que désormais Carène joue dans la cour des grandes en matière de chick lit ! (Sophie K. n’a qu’a bien se tenir 😉 )

Vous vous en doutez, Tu as promis que tu vivrais pour moi a été un coup de cœur, une bulle de douceur que je ne peux que vous recommander si vous avez envie de passer un moment cocooning et fun en compagnie de personnages hauts en couleur. Le petit plus qui m’a beaucoup plu (ou les petits plus pour être exacte) : en plus d’une romance bien dosée, on se délecte grâce aux gourmandises de Nadège et on aimerait danser, danser, danser… et profiter de la vie comme Molly, tout simplement 🙂

Ma note : 5/5

 

Tu as promis que tu vivrais pour moi de Carène Ponte, chez Michel Lafon, 362 pages, 18,95 €.

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wordpress snowstorm powered by nksnow