Une guitare pour deux, Mary Amato

Une guitare pour deux, Mary Amato

une-guitare-pour-deux

L’histoire

La mère de Tripp lui a confisqué sa guitare tant qu’il ne sera pas plus sociable et meilleur élève. Le matin de la rentrée, Tripp décide d’emprunter en cachette la vieille guitare du lycée. Lyla, quant à elle excellente élève et musicienne hors pair, a besoin de s’entraîner pour ses concerts de violoncelle. Les deux adolescents doivent occuper la même salle de répétition du lycée, Tripp les jours impairs, Lyla les jours pairs. Ils entament une correspondance, d’abord acide puis plus complice, en se laissant des petits papiers dans la salle. Bientôt le guitariste rebelle et la violoncelliste sage que tout oppose se retrouvent autour de leur passion commune : la musique. Cette relation intense leur apprendra à se découvrir eux-mêmes et les aidera à traverser les pires drames…

Mon avis

En voilà une bien jolie histoire d’amitié inattendue, avec la passion de la musique en toile de fond… Quand on commence Une guitare pour deux de Mary Amato, c’est très simple, on a juste envie de le lire jusqu’à la fin, et c’est exactement ce que j’ai fait.

Entre Tripp, l’adolescent asocial (et il a ses raisons) et Lyla, une Miss Perfection rongée par l’angoisse, le rapprochement n’aurait jamais dû avoir lieu. C’est par hasard, le partage d’une salle de musique, qu’ils vont se rencontrer, se découvrir et enfin partager leurs peurs et leurs doutes, en même temps que leur passion pour la musique.

La relation qui s’établit entre Tripp et Lyla est plus de l’ordre de l’amitié, de la complicité que de l’amour entre deux personnages “que tout oppose” et c’est ce qui fait la force de leur histoire. Après quelques échanges un peu vifs qui prêtent franchement à sourire, on assiste à la rencontre de deux ados finalement très semblables : souffrant de la perte d’un parent, ils recherchent du réconfort dans la musique. La guitare fait office de personnage à part entière, puisque l’instrument leur permet d’exprimer des sentiments cachés.

Je regrette néanmoins que les rapports avec les adultes n’aient pas été plus développés, la fin notamment laisse un goût d’inachevé. Comme si un seul événement pouvait soudainement mettre parents et enfants sur la même longueur d’ondes après des mois d’incompréhension… Mais bon, c’est un roman destiné à de jeunes lecteurs, et j’imagine que le point de vue des ados les intéresse davantage que ceux des parents !

Je remercie Samia des Editions Nathan pour cette lecture que je recommande pour passer un moment des plus agréables 🙂

 

Une guitare pour deux, de Mary Amato, Nahan, 245 pages, 14,50 €.

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wordpress snowstorm powered by nksnow