Il faut sauver Zoé, Alyson Noël

L’histoire

Écho a connu des jours meilleurs. Ses parents l’ignorent, trop occupés à sombrer dans la dépression, ses amies d’enfance se détournent d’elle, et son entrée au lycée n’annonce aucune embellie. Mais comment parvenir à exister alors que l’ombre de sa sœur, Zoë, assassinée un an plus tôt, plane toujours ? Seul le journal intime que cette dernière a laissé pourrait délivrer Écho de son chagrin. Entre ces pages, les secrets que Zoë a toujours voulu cacher. Dans ces lignes, le seul moyen pour Écho de se reconstruire… De sa sœur il ne lui reste qu’un journal intime… Lui redonnera-t-il le goût de vivre ?

Mon avis

Le début du roman est assez lent, mais il pose les bases nécessaires pour “se mettre dans l’ambiance” : celle d’une famille détruite par le décès de l’aînée, dans des conditions plus que tragiques. Une fois que la jeune Écho se procure le journal intime de sa sœur disparue, il est quasiment impossible de quitter ce livre sans se demander ce qui a bien pu arriver à Zoé. Qui dans son entourage est réellement impliqué dans sa mort. Et si finalement, celle-ci aurait pu être évitée…

Écho est issue d’un foyer brisé, c’est aussi une jeune fille qui grandit et qui est donc confrontée à un deuil impossible en plus des habituels questionnements de l’adolescence. Elle se sait fragile mais se révèle très forte finalement. Elle entreprend un voyage dans le passé, tout en essayant de garder la tête hors de l’eau dans un présent qu’elle gère avec difficulté : le regard des autres (Écho est pour beaucoup une curiosité, “la sœur de la fille qui a été tuée”), la relation compliquée avec ses amies aux préoccupations futiles, et avec un petit ami qu’elle a du mal à considérer comme tel.

J’ai trouvé ce roman jeunesse particulièrement intéressant, car à aucun moment, il ne sombre dans le mélo. Il parle simplement des choses de la vie (et des horreurs aussi) avec beaucoup de justesse et de pudeur. Et puis, le personnage d’Écho est plein d’espoir puisque malgré tout, elle est bien déterminée à avancer. Même si elle regrettera toute sa vie de ne pas avoir pu sauver Zoé…

 

Il faut sauver Zoé, d’Alyson Noël, paru chez Michel Lafon, 285 pages, 14,94 €.

Vous aimerez peut-être...

6 Commentaires

Catégorie Jeunesse / Young adult

6 réponses à Il faut sauver Zoé, Alyson Noël

  1. Il est dans ma PaL. Je vais le remonter un peu. Bises

  2. Léna Bubi

    Ta chronique m’a donné envie de découvrir ce livre… En plus j’aime bien l’auteur 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *