Jamais seule, Sandrine Dureuil

Jamais seule, Sandrine Dureuil

jamais-seule_sandrine-dureuilL’histoire

Pour Agathe, il faut vivre pleinement pour ne rien regretter. Pour Alicia, le principal est de ne pas s’éloigner d’Agathe.
Alors quand le pire arrive, laissant Alicia seule face à un deuil qui s’annonce insurmontable, c’est à nouveau l’amour de sa jumelle qui va la secourir.
Inséparables depuis leur naissance, le lien qui unissait Agathe et Alicia dans la vie, se révélera-t-il être toujours aussi fort dans la mort ?

Mon avis

Jamais seule est le tout premier roman auto-édité par ma copine-binômette-d’écriture Sandrine, qui tient le blog Vu de mes lunettes. Cependant, n’allez pas croire que mon avis est plus subjectif qu’un autre ! Oui, j’ai aimé ce roman, mais non, je ne le clame pas haut et fort juste par copinage ou pire, pour “faire plaisir”. Rien qu’en ayant lu quelques-unes de ses nouvelles, je savais que Sandrine avait du talent et un sacré potentiel littéraire, et ce roman m’en a juste apporté la preuve noir sur blanc.

Le sujet était pourtant casse-binette dès le départ : des jumelles inséparables, le décès de l’une d’elle, le désespoir de l’autre, des lettres qui arrivent comme par magie pour aider la “survivante” à faire son deuil, sortir de l’ombre et avancer… On aurait très bien pu tomber dans le pathos cucul-la-praline ou la farandole de bons sentiments, mais non. Ce n’est pas du tout le cas, tout simplement parce que Sandrine écrit et décrit les sentiments avec justesse et une délicatesse folle.

J’ai tout simplement été bluffée par la façon dont elle dépeint les émotions et creuse ses personnages, qui font tellement vrais avec leurs forces, leurs faiblesses et parfois leur sale caractère. On s’attache à Alicia, et on suit avec intérêt la tournure que prend sa “vie d’après”. J’ai particulièrement aimé les interactions avec les proches, les rapprochements inattendus, les éloignements aussi car on se doute qu’une famille ne peut pas ressortir indemne d’une telle épreuve.

Il y a bien quelques répétitions, de petites longueurs à certains moments mais qui ne desservent pas ce récit que l’on savoure du début à la fin. Quelques petites touches d’humour et une bonne dose d’espoir viennent compléter une histoire qui laisse le lecteur comme “apaisé”.

Je ne peux donc que vous conseiller ce roman d’une grande qualité, il en vaut le détour ! Si je devais le comparer à une œuvre existante, je dirai qu’il a un petit quelque chose de l’atmosphère de Je vais bien, ne t’en fais pas (je parle ici de l’adaptation ciné, pas du roman d’Olivier Adam). Si avec tout ça vous n’avez pas envie de le lire, je ne sais plus quel argument avancer !

Ma note : 5/5

 

Jamais seule de Sandrine Dureuil, auto-édité chez Librinova, 362 pages, 17,90 € (2,99 € pour l’ebook).

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wordpress snowstorm powered by nksnow