Les lendemains avaient un goût de miel, Marlène Schiappa

les lendemains avaient un goût de mielL’histoire

De retour de Milan où elle a réglé avec ses filles et ses deux sœurs la succession de leur arrière-grand-mère, Justine ne comprend pas. Alors que toute la famille croule sous le luxe, héritant de demeures magnifiques ou d’œuvres d’art inestimables, elle-même reçoit uniquement une vieille boîte en carton remplie de babioles et un carnet abîmé…

Elle plonge alors dans le passé de « Jolie Rose », de son enfance à la fin du XIXe siècle à ses fiançailles avec un diplomate italien dont elle conserve précieusement la photo, en passant par le difficile retour des soldats en 1918… Les confidences posthumes de l’aïeule font étrangement écho à la propre vie de Justine.

Mais quel message Jolie Rose veut-elle lui transmettre ? Pourquoi une certaine ritournelle revient-elle sans cesse dans les lettres ? Et qui est ce mystérieux Lorenzo ?

Mon avis

Que d’émotions dans ce court roman qui dresse le portrait de femmes d’une autre génération, tout en alternant avec des chapitres plus “punchy” car ancrés dans le monde moderne grâce à Justine, cette héroïne qui nous ressemble tant…

J’ai pris le train à ses côtés, m’amusant de ses relations avec ses sœurs ou ses enfants, m’émouvant avec elle en découvrant l’histoire de Jolie Rose, cette jeune fille issue d’une famille modeste qui va épouser un diplomate italien et hériter des richesses d’une famille décidément pas comme les autres (et je n’en dirai pas plus).

La vie à l’époque de Jolie Rose nous est contée sans fards et l’on ne peut s’empêcher d’admirer toutes ces femmes qui ont traversé bien des épreuves, tout en mesurant le chemin parcouru depuis… et celui qu’il nous reste à faire aujourd’hui.

Les chapitres consacrés à Justine sont à la fois drôles et touchants, et viennent rythmer ce récit dont le seul défaut est d’être bien trop court à mon goût ! J’aurais vraiment aimé rester plus longtemps aux côtés de Jolie Rose et en apprendre plus sur sa vie, de son mariage à son placement en maison de retraite.

Et j’ai forcément envie d’avoir des nouvelles de Justine, qui fait partie de ces héroïnes qui pourraient être une amie ! Les lendemains avaient un goût de miel aurait pu être un coup de cœur pour moi, s’il ne m’avait pas laissée sur ce petit goût d’inachevé 😉

Ma note : 4/5

 

Les lendemains avaient un goût de miel de Marlène Schiappa, Éditions Charleston, 192 pages, 18 €.

Vous aimerez peut-être...

Laissez un commentaire

Catégorie Contemporain, Historique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *