Un arbre de Noël et un mariage, Fédor Dostoïevski

au pied du sapin

Un arbre de Noël et un mariage est une nouvelle qui fait partie du recueil Au pied du sapin, qui m’a tellement peu emballée à Noël dernier que je n’ai même pas eu envie de le chroniquer… Pourquoi reparler de ce livre alors ? Tout simplement parce que je voulais participer au challenge Un hiver en Russie (dans un élan d’optimisme, je pensais lire cet hiver Le Docteur Jivago, Guerre et Paix et Anna Karenine, rien que ça !) mais je me suis éparpillée dans mes lectures si bien que je n’ai lu que cette toute petite nouvelle… qu’en plus je n’ai pas aimée ! Voyez pourquoi :

L’histoire (source : wiki)

Le narrateur raconte une fête donnée pour le Nouvel An cinq ans plus tôt à Saint-Pétersbourg. L’hôte, Philippe Alexiéiévitch l’a organisée pour des enfants, mais les adultes y viennent par obligation ou intérêt. Il décrit un monsieur de province qui s’ennuie dignement, puis Julien Mastakovitch, un invité de marque que l’hôte soigne, puis la fille de onze ans de ce dernier, qui est ravissante. Le narrateur est ensuite témoin d’une scène gênante entra la fillette et Julien : ce dernier est manifestement attiré par elle. Le narrateur fait sentir sa présence et la scène malsaine s’interrompt.

Mon avis

Pour l’ambiance festive et les bons sentiments de Noël, on repassera ! Dans cette nouvelle, Dostoïevski raconte bien une fête somptueuse autour d’un magnifique sapin… mais la magie s’arrête là. Les enfants ne s’amusent guère, les adultes sont guindés et présents pour nouer des relations et parler affaires. Et surtout, le narrateur observe un invité, Julien Mastakovitch, visiblement attiré par une toute jeune fille – une enfant en fait. En plus de ces pulsions pédophiles (je passe sur les détails), ce fameux Julien se prend à calculer la dot de l’enfant, et le nombre d’années qu’il lui resterait à attendre pour se lier légalement à elle et ainsi empocher l’argent.

Cette nouvelle est très bien écrite, les rapports “hierarchiques” entre les invités sont bien décrits, et l’on comprend à quel point les mariages arrangés ont dû faire le bonheur de sinistres individus au détriment de jeunes filles innocentes. Il s’agit vraiment d’un texte de qualité, mais je n’ai pas aimé le lire parce qu’au moment où je l’ai découvert, je cherchais des lectures de saison, qui réchauffent le cœur et redonnent le moral. Du coup, je n’en garde pas un bon souvenir alors que lu à une autre période de l’année, je l’aurais sûrement apprécié à sa juste valeur.

Voilà pour ma seule et unique participation au challenge Un hiver en Russie qui se termine demain… Restons positifs : je suis sure de faire mieux l’année prochaine ^^

challenge un hiver en russie

Vous aimerez peut-être...

4 Commentaires

Catégorie Nouvelles

4 réponses à Un arbre de Noël et un mariage, Fédor Dostoïevski

  1. c’est vrai que l’hiver est vite passé finalement ! Je n’ai toujours pas lu de Dostoievski alors il faudra que je répare vite ça 🙂

  2. Je crois que ce livre sera parfait pour le Challenge Christmas Time 🙂

    • Coralie

      Oui mais… j’ai été très déçue par ce recueil et je ne le recommande vraiment pas ^^’
      Certains textes évoquent Noël de très loin, et ils n’ont rien de magique (sauf celui de Dickens qui est une perle !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *